Bonus 2015

GESTION D’ACTIFS - Des disparités salariales

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

GESTION D’ACTIFS - Des disparités salariales
Nadia Tortel.
(DR)

Le secteur de la gestion d’actifs a été plutôt dynamique en 2014, « en gestion, en marketing et en vente, et ce, quelle que soit la nature des établissements, petits ou grands », explique Nadia Tortel, associée du cabinet Singer & Hamilton. Les gestions émergente, high yield ou de type global macro ont été particulièrement actives, « des disciplines, pointe l’associée, en vogue partout en Europe où les disparités de salaires selon les places financières sont criantes. L’écart de salaire peut passer du simple au triple selon que le gérant est basé à Milan, Paris, Bruxelles ou Londres ». Mais la capitale parisienne a des atouts pour les professionnels de l’asset management. « Le coût du poste de travail est souvent à l’avantage de Paris, fiscalités sociale et individuelle comprises », avance Nadia Tortel. Comme les banquiers, les gérants d’actifs européens doivent désormais composer avec l’encadrement de leurs rémunérations, dicté par les directives AIFM et Ucits V. Un changement de culture qui n’est pas toujours facile à accepter dans une industrie où les politiques de bonus étaient très disparates d’une maison à l’autre, et souvent axées sur les primes en cash

A lire aussi