Bonus 2015

FIXED INCOME - Des arbitrages

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

FIXED INCOME - Des arbitrages
Jean-Marie Cousty.
(DR)

L’environnement a été difficile pour les équipes de fixed income (produits de taux et change) en 2014. Dans les banques, les métiers obligataires subissent une forte pression réglementaire. « L’année a été moyenne et la tendance est au mieux au maintien des bonus pour les équipes ayant le mieux performé, ou pour celles dont le niveau de rémunération est inférieur au marché, observe Jean-Marie Cousty, consultant chez Hudson. Dans ce dernier cas, les RH ont maintenu les ‘bonus pools’ afin d’éviter un mécontentement des équipes qui n’ont pas démérité et sont avant tout victimes des conditions de marché. » En revanche, dans certains établissements où le niveau des rémunérations est élevé, « la baisse du bonus a pu atteindre jusqu’à 30 %, note le consultant. En moyenne, on peut considérer que la diminution a été d’environ 10 %, avec une individualisation forte, donc de grandes disparités d’un individu à l’autre en fonction des performances réalisées. » Quid des salaires ? « Les niveaux de fixe sont restés inchangés, sauf promotion ponctuelle, en particulier chez les plus jeunes », explique Jean-Marie Cousty. Cette année, un originateur au grade de managing director a pu percevoir entre 180.000 et 250.000 euros de bonus, pour un salaire fixe situé entre 150.000 et 200.000 euros. Des niveaux identiques à ceux de 2014.

A lire aussi