Bonus 2015

FINANCEMENTS STRUCTURÉS - Statu quo

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

FINANCEMENTS STRUCTURÉS - Statu quo
Denis Marcadet.
(DR)

L’année 2014 a été un bon millésime pour le segment des financements structurés », relève Denis Marcadet, président de Vendôme Associés. C’est le cas pour les banques françaises, « historiquement très présentes ». Mais ce contexte favorable ne se répercute par forcément sur les rémunérations. « Les fixes sont gelés et les bonus souvent l’objet de coupes drastiques avec des saillies allant jusqu’à -50 % pour les ‘managing directors’ d’un grand acteur national », explique Denis Marcadet. Seul un établissement a revu à la hausse son enveloppe de bonus (aux alentours de 5 %), « fruit d’un accompagnement très sélectif avec, pour quelques rares élus, une augmentation du variable de l’ordre de 25 % ». Dans le marché animé des financements de projets (notamment côté infrastructures), les salaires restent stables « tandis que l’on enregistre une légère hausse des bonus ». Concernant les financements LBO (leveraged buy-out), même si le dynamisme est de retour, « ceci n’est pas toujours salué au niveau des rémunérations », avec des pratiques inégales et « rien de collectif », précise le dirigeant de Vendôme, en ajoutant que « les Anglo-Saxons sont plus prompts et renouent avec une attractivité salariale ».

A lire aussi