Bonus 2016, la nervosité gagne

le 28/01/2016 L'AGEFI Hebdo

Plafonnées et encadrées, ces primes tendent de moins en moins à être un facteur essentiel d’attraction et de rétention des talents.

Bonus 2016, la nervosité gagne
(Fotolia)
Des professionnels des salles de marché aux banquiers d’affaires, en passant par les spécialistes du financement corporate, les nerfs se tendent à l’évocation des prochains « bonus days » de février-mars, lors desquels les banques de financement et d’investissement (BFI) annonceront les montants...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi