Bonus 2015

BANQUE PRIVÉE - Des avantages en nature

le 23/04/2015 L'AGEFI Hebdo

BANQUE PRIVÉE - Des avantages en nature
Delphine Dubreuil.
(DR)

L’année 2014 a été marquée par le retour des mobilités dans le monde feutré des banquiers privés. « A Paris, le secteur a été le théâtre de mouvements de professionnels plus nombreux que les années précédentes, observe Delphine Dubreuil, associée du cabinet Singer & Hamilton. Cela a permis à des banquiers qui n’avaient pas bénéficié d’augmentations de leur rémunération ces dernières années de revaloriser leurs packages, surtout leurs salaires fixes. » Toutefois, du côté des bonus, « ils excèdent désormais rarement 50 % du fixe », indique l’associée de Singer & Hamilton. Elément notable : pour offrir des rémunérations attractives dans un contexte de scandales financiers retentissants (UBS, HSBC) qui portent atteinte à l’image du métier de banquier privé, les établissements ont désormais tendance à proposer aussi des avantages en nature. « La voiture, comme avantage, est en progression », constate ainsi Delphine Dubreuil. Selon la nationalité de l’employeur, les rémunérations varient de façon significative dans ce secteur. Ainsi, un banquier privé doté de dix ans d’expérience bénéficiera dans une maison française d’un salaire fixe situé entre 90.000 et 130.000 euros, contre 150.000 à 200.000 euros pour le même profil au sein d’une banque anglo-saxonne.

A lire aussi