Dossier

Bonus 2015: l'enquête de l'Agefi Hebdo

Bonus 2015: l'enquête de l'Agefi Hebdo

En Europe, la régulation sur les bonus semble assagir peu à peu les us et coutumes en cours dans les banques. Telle est la conclusion de la neuvième édition de l’enquête annuelle de l’Agefi Hebdo sur les rémunérations variables versées aux "risk takers", publiée le 23 avril 2015. Les chiffres récents indiquent que ces enveloppes, montrées du doigt lors de la crise financière de 2008, perdent de leur embonpoint et évoluent dans leur composition. L’individualisation est devenue la norme. "La tendance est de les attribuer aux plus performants", explique à l'Agefi Hebdo Amaury de Clavière, en charge de la division banque d'investissement chez Robert Walters.

En avril 2015, BNP Paribas a annoncé avoir gratifié 830 de ses collaborateurs de "seulement" 250 millions d’euros de bonus au titre de 2014. Un chiffre inférieur aux salaires fixes de la même année (272,8 millions d'euros). Pour sa part la Société Générale a indiqué une baisse de 38% de la rémunération variable versée à ses banquiers en 2015 au titre de 2014. Toutes ces évolutions doivent toutefois être appréciées à l'aune des tendances suivies en parallèle par les salaires fixes des intéressés, qui ont parfois été relevés.

Tous les métiers sont concernés : cash actions, dérivés, fixed income, gestion d'actifs, banque privée... L'enquête de l'Agefi Hebdo vous propose un panorama complet du versement des bonus 2015.