La chronique de l'actualité

Deutsche Bank, le Sisyphe du secteur bancaire

le 30/11/2018

Alexandre Garabedian

La nomination de Christian Sewing à la direction générale de Deutsche Bank, au mois d’avril, était censée remettre le groupe sur les bons rails pour accélérer son redressement. Mais à chaque fois que la banque allemande semble sur le point de remonter la pente, sa gestion des risques la fait trébucher.

En témoignent les perquisitions spectaculaires menées jeudi par le parquet de Francfort dans les locaux du groupe en raison de soupçons de blanchiment d’argent. Ce n’est certes pas la première fois que Deutsche Bank reçoit ce genre de visite. Mais la publicité donnée à cette opération traduit bien l’exaspération des autorités. Le raid a impliqué 170 juges, policiers et inspecteurs des impôts, qui s’interrogent sur le rôle joué par la banque pour permettre à ses clients d’échapper au fisc. Déclenchée par les révélations des Panama Papers il y a deux ans, l’enquête porte sur cinq ans d’activité, année 2018 incluse.

Le nom du groupe est par ailleurs cité dans l’affaire Danske Bank, ce vaste scandale de blanchiment qui secoue le Danemark. Deutsche Bank a continué jusqu’en 2015 à servir de correspondant bancaire à la filiale estonienne de Danske Bank, sans s’alarmer le moins du monde des énormes flux financiers qu’elle voyait passer.

Le poids des litiges continue donc à tirer Deutsche Bank vers le bas, alors que la plupart de ses concurrentes s’apprêtent à tourner cette page peu glorieuse de leur histoire. La facture des amendes atteint environ 18 milliards de dollars en dix ans. Déstabilisée sur ce front, la banque l’est également dans son management. La nomination de Christian Sewing a entraîné le départ de plusieurs dirigeants, et d’autres cadres de haut rang seraient aujourd’hui sur la sellette en raison des performances médiocres de la banque.

Pas étonnant que ce climat délétère mette aussi les investisseurs au supplice. A un peu plus de 8 euros, le prix de l’action Deutsche Bank n’a a jamais été aussi faible.

Sur le même sujet

A lire aussi