La chronique de l'actualité

La croissance devient hors de prix dans l’assurance

le 19/09/2018

Philippe Mudry
(Philippe Mudry)

Avec à peine une semaine qui passe sans qu’une nouvelle opération de consolidation soit annoncée, l’assurance s’affirme comme l’un des secteurs les plus chauds du moment. Avec un leitmotiv à tous les mouvements en cours : acheter de la croissance justifie des prix de plus en plus élevés.

Le dernier exemple en date concerne le courtier Marsh & McLennan qui a proposé un prix remarquable pour son concurrent Jardine Lloyd Thompson : il correspond à une prime de 38% par rapport au cours moyen de la cible ces trois derniers mois, selon les chiffres de Standard & Poor’s, et quelque 30 fois les résultats 2018 attendus.

A ce prix, l’actionnaire de référence de la cible, le groupe Jardine Matheson, s’est laissé convaincre de céder sa filiale.

Cette largesse correspond tout simplement au prix à payer pour accroître sa part de marché en Asie, où Jardine est mieux implanté que son acquéreur. L’implantation dans des régions en croissance est d’ailleurs une motivation claire des prédateurs.

En témoigne notamment en France la récente tentative de prise de contrôle du réassureur Scor, une entreprise très internationale, par une mutuelle aux marchés mûrissants, Covéa. Pour cette même raison, le prix avait été jugé plutôt généreux par le marché, quoique Scor ait rejeté l’offre pour des raisons essentiellement industrielles.

Pour se renforcer lui aussi sur son marché d’origine, l’assurance, et relativiser la part des activités plus financières, le groupe Axa n’avait au printemps pas hésité à payer 15 milliards de dollars pour acquérir le bermudien XL Goup.

La partie est d’ailleurs loin d’être terminée, et les groupes qui souhaitent rester indépendant doivent pour cela batailler. C’est entre autres le cas du courtier français Siaci Saint-Honoré. Régulièrement convoité, son équipe dirigeante a opté pour la sortie de l’orbite d’Ardian, avec le soutien de Charterhouse, en montant un tour de table le valorisant environ 3 fois son chiffre d’affaires 2017 !

Sur le même sujet

A lire aussi