La chronique de l'actualité

Axa a l’occasion d’éclaircir son horizon boursier

le 27/04/2018

Alexandre Garabedian

L’heure de vérité a sonné pour Axa. La vérité des marchés, puisque l’assureur français a donné jeudi le coup d’envoi à l’introduction en Bourse de ses activités américaines. Le groupe propose environ un quart du capital de sa filiale Axa Equitable, et vend en parallèle des obligations échangeables en actions de la structure. Il espère récolter grâce à ces deux transactions un minimum 4 milliards de dollars. La somme s’ajoutera aux 3,2 milliards de dollars de cash que le groupe français vient de faire remonter en remettant à plat ses liens financiers avec sa filiale aux Etats-Unis.

Si la cotation des actifs américains revêt autant d’importance, c’est qu’elle servira à refinancer l’acquisition de l’assureur XL. Thomas Buberl, le directeur général d’Axa, a créé la surprise début mars en mettant sur la table plus de 15 milliards de dollars pour racheter son concurrent immatriculé aux Bermudes. Ce projet, jugé cher et d’une taille inhabituelle pour le français, a été fraîchement accueilli par les investisseurs. L’action Axa avait plongé de près de 10% le jour de l’annonce. Ce décrochage s’explique, entre autres, par les craintes entourant le financement de l’acquisition. L’assureur s’est en effet endetté en attendant de pouvoir mettre en Bourse sa filiale Equitable, un pari qui, par nature, reste incertain et en butte aux caprices des marchés.

Axa et son patron jouent donc gros sur cette cotation. Un succès permettrait d’éclaircir l’horizon boursier de la compagnie. Au mois d’avril, l’action Axa a repris le chemin de la hausse, mais depuis l’annonce du rachat d’XL, elle accuse toujours un retard de 10 points par rapport à la performance de ses concurrents européens.

Sur le même sujet

A lire aussi