Les banques prévoient de durcir encore leurs conditions de crédit

le 19/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

hausse de l’euro
(Photo ECB (CC BY-NC-ND 2.0).)

La tendance observée au dernier trimestre 2020 se confirme. La Banque centrale européenne a constaté, dans son enquête trimestrielle portant sur les crédits bancaires, que les conditions de ces derniers avaient été durcies fin 2020. Pour le premier trimestre 2021, les banques s’attendent à une poursuite du durcissement des conditions d’octroi de prêts. Aussi bien pour les entreprises que pour les prêts au logement.

La raison de ce nouveau resserrement des conditions de crédit tient à la crise sanitaire. Les banques perçoivent un accroissement des risques lié à l'incertitude entourant la reprise économique et aux inquiétudes quant à la solvabilité des emprunteurs dans le contexte des restrictions renouvelées liées aux coronavirus.

Du côté de la demande, les entreprises ont réduit leur demande de prêts au troisième trimestre, après avoir déjà constitué des réserves de précaution lors des précédents trimestres. Cependant, cette tendance devrait s’inverser légèrement en ce début d’année.

Pour les prêts aux logements, c’est la situation inverse. La demande nette a continué d'augmenter au quatrième trimestre, soutenue par le faible niveau général des taux d'intérêt et, dans une moindre mesure, par l'amélioration des perspectives du marché immobilier. Cette demande devrait maintenant se tasser.

Enfin, l’étude de la BCE précise que ces modifications des conditions de crédit ne sont pas liées à une fragilité des banques. « Le coût des fonds et la situation du bilan des banques n’ont pas contribué au resserrement », note l’institution.

Sur le même sujet

A lire aussi