Morgan Stanley prend la tête du marché français du M&A

le 04/01/2021 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Au cours d’une année à plusieurs vitesses, la banque américaine a su s’imposer sur les principales transactions bouclées, selon le classement exclusif de L'Agefi.

Ingenico, solutions de paiement
Morgan Stanley est intervenue sur le rachat d’Ingenico par Worldline, une des trois plus importantes opérations de M&A de 2020.
(Photo Ingenico.)

Près de 200 milliards de dollars. C’est le montant total des opérations de fusions-acquisitions annoncées sur le marché français à fin décembre 2020, selon les données de Refinitiv, ce qui représente une hausse de 7,7% sur un an ! Un montant plus que surprenant pour une année marquée par un arrêt de la plupart des économies entre mars et mai en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. D’autant plus que le marché mondial affiche un repli de 8,4% sur l’année.

Sur l’ensemble de l’année, dans le classement exclusif de L’Agefi des conseils en fusions-acquisitions portant sur les opérations finalisées comportant au moins une partie française, c’est la banque américaine Morgan Stanley qui figure en première position avec plus de 48 milliards d’euros de transactions. La banque de la rue de Monceau est intervenue sur les trois plus importantes opérations de M&A de l’année, à savoir le rachat d’Ingenico par Worldline, le rapprochement entre La Poste et CNP pour créer un grand pôle financier public (5,7 milliards), et le succès de l’offre de Capgemini sur Altran (annoncée en 2019) pour 5 milliards.

A quelques encablures, avec plus de 46 milliards de deals bouclés, BNP Paribas, seule autre banque également présente sur les trois principales opérations de la période, signe une année très aboutie et revient sur le podium après l’avoir quitté en 2019. Leader sans partage du marché depuis plusieurs années, Rothschild & Co chute au pied du podium, n’étant intervenu que sur Ingenico parmi les deals supérieurs à 3,5 milliards. A noter que Centerview Partners, qui n’a ouvert ses portes que cette année sous la direction de Matthieu Pigasse, se hisse déjà à la 14e place.

Les acteurs du M&A ont rapidement digéré les effets des confinements et la persistance de l’épidémie pour reprendre leurs grandes manœuvres à partir de l’été sur un rythme aussi, voire davantage, soutenu que les deux premiers mois de l’année marqués par l’annonce du rachat d’Ingenico. Et depuis juillet, KKR a acquis Elsan pour plus de 3,3 milliards d’euros, EQT a repris Colisée pour plus de 2,2 milliards, tandis que Veolia a acheté 29,9% du capital de Suez auprès d’Engie pour près de 3,4 milliards en attendant de pouvoir lancer une offre publique. Iliad, pour sa part, s'est offert l’opérateur télécoms polonais Play pour 3,7 milliards.

Sur le même sujet

A lire aussi