HSBC France annonce 557 suppressions d’emplois supplémentaires

le 04/12/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

HSBC France
(photo HSBC.)

Nouvelle salve de suppressions de postes chez HSBC en France. La banque a annoncé vendredi aux partenaires sociaux son intention d'ouvrir une rupture conventionnelle collective (RCC). Elle compte supprimer jusqu'à 557 postes sur un périmètre d'un peu plus de 1.400 collaborateurs, alors même qu'elle vient d'ouvrir un plan de sauvegarde de l'emploi dans son pôle de banque d'investissement.

Les 557 postes supprimés toucheraient cette fois principalement l'activité PME et entreprises, désignée en interne sous l'acronyme CMB, avec 388 suppressions visées. Le solde concernerait les fonctions sièges (conformité, direction financière, etc., avec 119 postes) et les fonctions support (informatique, opérations, etc., pour un total de 50 postes).

Ce plan d'économies découle du changement dans les plans de cession de l'activité retail de HSBC en France. L'activité PME était à l'origine incluse dans le périmètre que le groupe entendait céder, mais en il a été retiré il y a quelques semaines. Le processus de vente du réseau HSBC France, en perte et très complexe, n'a toujours pas abouti, le dossier achoppant notamment sur le montant du chèque que le groupe britannique devra faire à l'acquéreur pour restructurer ces actifs.

Les négociations pour la mise en place de cette RCC devraient s'étaler jusqu'à mi-février. Un accord syndical majoritaire est nécessaire pour engager cette procédure.

HSBC mène déjà en France un plan de suppression de 255 postes en brut sur un total de 678 dans ses activités de marché. Il s'agit cette fois d'un PSE, qui vient d'être ouvert.

Sur le même sujet

A lire aussi