L’assureur britannique RSA est vendu en plusieurs morceaux

le 18/11/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’assureur britannique RSA est vendu en plusieurs morceaux
(Bloomberg)

RSA a vécu dans sa forme actuelle. L’assureur britannique a reçu mercredi une offre d’achat en numéraire de 7,2 milliards de livres sterling (8,05 milliards d'euros) des groupes canadien Intact Financial et danois Tryg, opération qui conduira à son démantèlement. Intact reprendra les activités canadiennes, britanniques et internationales, tandis que Tryg prendrait en charge les opérations en Suède et en Norvège. La partie danoise serait détenue conjointement par les deux groupes. RSA avait annoncé le 7 novembre avoir reçu une offre de rachat.

Tryg et Intact verseront respectivement 4,2 milliards et 3 milliards de livres, l'offre globale représentant une prime de 51% par rapport au cours de l'action RSA à la clôture du 4 novembre.

RSA a annoncé que ses dirigeants avaient unanimement soutenu le projet et recommandé aux actionnaires de voter en faveur de l'offre, qui avait été annoncée par la compagnie au début du mois. Le rachat de RSA est pleinement soutenu par son actionnaire principal, le fonds activiste suédois Cevian Capital.

« Nous estimons que la compétitivité à long terme des activités de RSA bénéficiera de l'association avec Tryg et Intact, les sociétés d’assurance non-vie les plus performantes dans leurs zones géographiques respectives », a déclaré Christer Gardell, co-fondateur de Cevian, qui détient 14,9% du capital de RSA.

« Notre connaissance approfondie de ces marchés nous met dans une position idéale pour intégrer, opérer et renforcer la valeur du groupe sur le long terme », a ajouté Morten Hubbe, directeur général de Tryg.

Le directeur général de RSA, Stephen Hester, a déclaré lors d’une conférence de presse qu'il prévoyait de se retirer après la conclusion de l'accord, ajoutant qu'il s'attendait à un petit nombre de pertes d'emplois au siège du groupe au Royaume-Uni, ainsi qu'au Canada et en Scandinavie, à mesure que ces entreprises seront intégrées.

L'ancien patron de NatWest a déclaré qu'il s'attendait à ce que l'accord soit conclu au cours du deuxième trimestre 2021.

En milieu de matinée, le titre de RSA progressait de 3,93% à la bourse de Londres, dans un marché britannique en baisse de 0,12%.

Sur le même sujet

A lire aussi