Le flou règne autour d’un possible rapprochement entre Crédit Agricole et BPM

le 15/10/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Cariparma, la filiale du Crédit Agricole en Italie - Photo Dino Fracchia -REA

Le Credit Agricole et Banco BPM auraient signé un accord de confidentialité concernant des discussions formelles en vue d’un rapprochement, affirme le quotidien italien Il Messagero, information confirmée par Reuters qui avait déjà fait part début octobre de discussions entre les deux groupes.

Certains analystes se révèlent cependant sceptiques sur une telle opération à ce niveau. L’équipe de recherche de BNP Paribas, par exemple, ne voit pas pour quelle raison Banco BPM abandonnerait son autonomie. Les analystes mettent aussi en avant des effets néfastes pour le bilan de la banque française. Les dettes de Banco BPM ne sont en effet pas toutes éligibles pour le calcul des ratios prudentiels de Crédit Agricole SA. Si rapprochement il y avait, l’alternative pourrait, toujours selon la recherche de BNP Paribas, être une fusion de Cariparma (Credit Agricole Italia) avec Banco BPM, ce qui ferait du Crédit Agricole son premier actionnaire.

Contacté par L'Agefi, le Crédit Agricole ne souhaite pas faire de commentaire. La banque confirme ce qu’elle avait déclaré en octobre à la suite des premières rumeurs de rapprochement, à savoir que « depuis des années, les échanges sont fréquents entre Crédit Agricole et BBPM, dans le cadre du partenariat et de la JV avec Banco BPM, Agos, dans le domaine du crédit à la consommation ».

Sur le même sujet

A lire aussi