Credit Suisse n’en a pas fini avec l’héritage d’Iqbal Khan

le 02/06/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque suisse tient tête à la Finma dans l’affaire d’espionnage de l’ancien patron de sa banque privée, une division désormais sous revue.

Credit Suisse persiste et signe. Pour la deuxième banque suisse, il est hors de question que l’avocat Thomas Werlen mène l’enquête sur l’affaire d’espionnage qui a poussé vers la sortie son ancien patron. Débouté en avril en première instance, le groupe revient à la charge en appel et prend le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi