Covéa remet indirectement la pression sur Scor

le 10/02/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le siège de Scor à Paris.
(Photo: PHB)

Le cours de l'action Scor recule de 1,47% à 36,97 euros lundi à mi-journée, alors qu'Exor, la holding de la famille Agnelli, a annoncé dimanche être entrée en négociations exclusives avec l'assureur mutualiste Covéa en vue d'une potentielle cession du groupe de réassurance PartnerRe en numéraire.

Covéa avait tenté en vain en 2018 d'acquérir Scor, dont il détient 8% du capital. Scor avait lui-même étudié en 2018 un possible rachat de PartnerRe.

Les discussions entre Covéa et PartnerRe pèsent sur le titre Scor car elles écartent un peu plus la possibilité de voir le groupe mutualiste considérer à nouveau une offre sur le réassureur français, estime un analyste.

Covéa, qui était représenté au conseil d'administration de Scor par son PDG Thierry Derez, avait évoqué durant l'été 2018 une offre publique en numéraire à 43 euros par action, ce qui valorisait Scor 8,2 milliards d'euros. Le groupe dirigé par Denis Kessler l'avait vivement rejetée car elle compromettait sa stratégie d'indépendance et ne reflétait pas, selon lui, sa valeur intrinsèque.

Les relations entre les deux groupes se sont depuis envenimées malgré la tentative de réconciliation menée par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), puisque Scor poursuit Thierry Derez en justice pour abus de confiance.

Sur le même sujet

A lire aussi