Credit Suisse est rattrapé par le scandale des prêts douteux au Mozambique

le 30/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une pièce judiciaire dévoile qu’un dirigeant de la banque avait alerté des dangers du contrat passé entre le pays africain et Iskandar Safa.

Les banques n’étaient plus en première ligne dans ce dossier, depuis les révélations de 2016 et 2017. C’est plutôt l’homme d’affaires franco-libanais Iskandar Safa qui faisait la une, l'été dernier. Ses chantiers navals sont les grands bénéficaires de l’emprunt douteux de 2 milliards de dollars ...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi