JPMorgan ouvre positivement le bal des résultats des banques américaines

le 14/01/2020 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

JPMorgan ouvre positivement le bal des résultats des banques américaines
(Bloomberg)

Première banque américaine à publier ses résultats 2019, JPMorgan a annoncé mardi un bénéfice net en hausse de 21% sur un an au quatrième trimestre. Il s'élève à 8,52 milliards de dollars, soit 2,57 dollars par action, contre 7,07 milliards de dollars (1,98 dollar par action) à la même période de 2018. Les analystes interrogés par FactSet tablaient sur un bénéfice de 2,35 dollars par action.

Pour l'ensemble de l'année, JPMorgan a dégagé un bénéfice net de 36,4 milliards de dollars, soit environ 4 milliards de plus qu'en 2018.

«Même si nous sommes confrontés à un niveau élevé et durable de questions géopolitiques complexes, la croissance mondiale s'est stabilisée, bien qu'à un niveau inférieur, et le dénouement de certaines tensions commerciales a contribué à soutenir l'activité client et l'activité de marchés à la fin de l'année», a déclaré Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan, dans un communiqué. 

Le produit net bancaire a augmenté de 9% au quatrième trimestre 2019, à 29,2 milliards de dollars, contre 26,8 milliards de dollars un an plus tôt et 27,87 milliards de dollars anticipés par les analystes. La banque a notamment profité de ses activités de marchés : le bénéfice net de la division corporate and investment bank a bondi de 48% à 2,9 milliards de dollars, pour des revenus nets de 9,5 milliards (+31%). La division de banque de détail (consumer and community banking) a vu son bénéfice net trimestriel progresser de 5% à 4,2 milliards de dollars, avec des revenus en hausse de 3% à 14 milliards. Le bénéfice net de la banque commerciale a baissé de 9% à 938 millions.

JPMorgan a dégagé au quatrième trimestre 2019 un retour sur capitaux propres tangibles de 17%, après 18% au troisième trimestre, et 14% un an auparavant. 

Le quatrième trimestre a également été marqué, pour les banques, par une nouvelle baisse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale (Fed), décidée en octobre. La Fed avait déjà réduit ses taux à deux reprises, en juillet et septembre. Le revenu net d'intérêt de la banque a ainsi baissé de 2% au dernier trimestre 2019 à 14,3 milliards de dollars.

Citigroup et Wells Fargo publieront également leurs résultats annuels dans l'après-midi.

Sur le même sujet

A lire aussi