Le Crédit Agricole Ile-de-France poursuit sa conquête des jeunes clients 

le 04/12/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En 2018, le Cadif a conquis 100.000 nouveaux clients, dont 26% de jeunes.

Crédit Agricole Ile-de-France (Cadif).
Le Crédit Agricole Ile-de-France (Cadif) compte 1,5 million de clients, dont 250.000 jeunes.
(RK.)

Face à une concurrence grandissante, «pourquoi notre banque attire-t-elle encore les jeunes aujourd’hui ?», s'est interrogée hier lors d'un point presse Nathalie Mourlon, directrice générale adjointe du Crédit Agricole Ile-de-France (Cadif). La banque compte 1,5 million de clients, dont 250.000 jeunes (18-30 ans). «L’année dernière, nous avons conquis 100.000 nouveaux clients, dont 26% de jeunes», explique-t-elle, soit 26.000 personnes. Un chiffre en progression, puisque le groupe était à -16.000 jeunes clients il y a trois ans. En 2020, l’enseigne souhaite «aller au-delà des 100.000 nouveaux clients par an».

«Aujourd’hui, le banquier traditionnel reste un banquier pivot sous réserve qu’il apporte une qualité de services qui soit irréprochable. On est de plus en plus en plus 'challengé' par les expériences clients des banques en ligne», admet Nathalie Mourlon​Si les banques traditionnelles s’adressent à toutes les clientèles, les néobanques sélectionnent des segments prioritaires, comme les 'millenials' à l’instar de Ma French Bank, la filiale de la Banque Postale.

Globe-Trotter, une des offres
dédiées aux millenials

Dans ce contexte, depuis trois ans, la banque a lancé des offres à destination des millenials, allant de crédits étudiants sans une caution parentale au prêt immobilier primo-accédant à taux zéro. Le Crédit Agricole Ile-de-France a également lancé l’offre Globe-Trotter, à destination des 18-30 ans, en mars 2018. En 18 mois, elle a convaincu 76.000 jeunes franciliens, dont les trois quarts étaient déjà clients. A 2 euros par mois, elle permet notamment de retirer gratuitement de l'argent à l’étranger et d'effectuer des virements gratuits et illimités partout dans le monde.

«Globe-Trotter est un challenge par rapport à des néobanques comme Revolut ou N26 qui misent aussi sur l’international. Il nous est d’ailleurs nécessaire d’augmenter notre niveau de services dans ce domaine pour être au rang des nouveaux concurrents», a expliqué Guy Poyen, directeur marketing et digital clients du Cadif. Globe-Trotter sera commercialisée dans l’ensemble des caisses régionales au 1er trimestre 2020. Elle pourrait venir concurrencer une autre offre proposée par le Crédit Agricole : Eko lancée en 2017, qui coûte aussi 2 euros par mois et qui vise les jeunes de moins de 30 ans (60% de la clientèle). Une offre qui peine toutefois à conquérir des clients : ils étaient 80.000 en mars dernier et le Crédit Agricole attend 100.000 ouvertures de compte d’ici fin 2019.

A lire aussi