Covéa lève le voile sur la rémunération de Thierry Derez

le 21/05/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Thierry Derez, président du groupe Covéa
(Photo Covéa Twitter)

Exercice de transparence inédit chez Covéa. Le groupe d'assurance qui coiffe les enseignes MMA, Maaf et GMF a dévoilé pour la première fois le niveau de rémunération de ses dirigeants à l'occasion de la publication de son rapport annuel 2018, comme l'a révélé L'Argus de L'Assurance. Une réponse, sans doute, aux critiques sur le manque de transparence du groupe coopératif, qui avaient pris de l'ampleur à l'occasion de l'offensive menée par Covéa sur Scor.

Thierry Derez, PDG du groupe, a ainsi bénéficié au titre de 2018 d'une rémunération de 1,6 million d'euros, portée par les différentes structures dont il est président. Le rapport annuel, qui évoque «une refonte de la structure de rémunération du président-directeur général» applicable au 1er septembre 2018, ne précise pas la répartition entre fixe et variable, l'évolution ou les conditions d'attribution d'un éventuel bonus. Thierry Derez ne bénéficie logiquement pas de stock-options ou de plan d'actions vu le caractère coopératif de Covéa.

Les autres membres de la direction générale, dont l'effectif moyen est de 15 personnes, ont perçu au total 6,49 millions d'euros en 2019. Ils bénéficient d'un régime de retraite complémentaire, auquel Thierry Derez a droit également depuis le 1er janvier 2019.

Sur le même sujet

A lire aussi