Les valeurs bancaires françaises peinent à séduire malgré leur valorisation ridicule

le 11/04/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La revalorisation du secteur passe par sa capacité à prouver qu'il peut enfin tenir ses objectifs de rentabilité.

Les valeurs bancaires françaises peinent à séduire malgré leur valorisation ridicule
Le titre Société Générale a cédé 40% au cours des douze derniers mois.
(Photo DR.)
Comme leurs rivales européennes, les banques françaises sont confrontées à des vents contraires qui ont pesé sur leurs résultats en 2018 et tiennent les investisseurs à l'écart : faiblesse des marges d'intérêt, exigences relevées en matière de fonds propres, coûts liés aux litiges, volatilité des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi