Le Crédit du Nord veut réinventer son modèle d’agence bancaire

le 14/03/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Avec le nouvel espace Lille Rihour, le Crédit du Nord espère conquérir de nouveaux clients, jeunes ou entrepreneurs, qui utilisent les outils digitaux.

Réinventer son modèle d'agence sans affaiblir sa relation de proximité avec ses clients, c’est le défi que s’est lancé le Crédit du Nord avec l'espace Lille Rihour. Ouvert le 8 janvier, ce lieu de 1.300 m2 «disrupte la relation client et managériale», a déclaré hier Françoise Mercadal-Delasalles, directrice générale du groupe bancaire, lors d’une conférence de presse. «C'est une place de marché et un lieu de vies multiples» poursuit Jean-Dumont, directeur régional du Crédit du Nord pour la région Nord de France, énumérant la «scène» pour les événements, l’espace de co-working (accessible 7 jours sur 7)  pour les entrepreneurs ainsi que la «ruche» dédiée au nomadisme des collaborateurs. Le tout, 100% connecté.

C’est au sein de la «ruche» que le Crédit du Nord a détaillé ses résultats financiers de 2018. Son PNB consolidé s'est élevé à 1,91 milliard d'euros, soit une hausse de 0,9% par rapport à 2017. Le résultat net du groupe a également enregistré une progression, passant de 381 millions d’euros en 2017 à 419,1 millions d’euros cette année. La filiale de la Société Générale affiche un coût du risque «historiquement bas», à 70 millions d’euros, contre 113,5 millions d’euros en 2017, précise le communiqué.

Pour 2019, le groupe, qui revendique 1,8 million de clients, ambitionne «d'en conquérir  de nouveaux». De même, les collaborateurs «rencontrent différents acteurs» afin de nouer de nouveaux partenariats dans l’open banking. La singularité du Crédit du Nord face à la concurrence ?«Il y a des banques qui sont dans le 'full' digital. Le Crédit du Nord se fonde sur les relations humaines avec nos 8.500 collaborateurs qui travaillent, en même temps, sur la transformation digitale», tient à préciser Françoise Mercadal-Delasalles.

Pourtant, l’agence D-Rating a récemment publié une étude comparant les performances digitales de 16 banques de détail. Le Crédit du Nord a obtenu BB-, la note la plus faible.

«Le Crédit du Nord a une performance très faible sur l'expérience client. Cela aura probablement un impact négatif sur la capacité du groupe à attirer des nouveaux clients, sur sa capacité à conserver ses clients et à développer du PNB en 2019», confie à L'Agefi Didier Farjon, le patron de D-Rating. Trois nouvelles agences calées sur le modèle de Lille Rihour ouvriront en 2019 : à Toulouse Remusat, Aix-les-Milles et Saint-Jorioz.

Sur le même sujet

A lire aussi