Le Crédit Agricole digitalise son offre d’assurance santé

le 25/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque lance une application mobile dans la santé, pour les contrats collectifs dans un premier temps.

Crédit Agricole Assurances va lancer l’application mobile «Ma Santé».
Crédit Agricole Assurances a annoncé hier le lancement de l’application mobile «Ma Santé».
(photo CA Twitter.)

Le Crédit Agricole pousse encore ses feux dans l’assurance santé. Environ quatre ans après son arrivée sur le marché de la santé et de la prévoyance collectives, Crédit Agricole Assurances a annoncé hier le lancement de l’application mobile «Ma Santé», incluse sans tarification supplémentaire dans les contrats collectifs, qu’il s’agisse du stock ou des nouveaux contrats. «Nous voulons digitaliser entièrement la gestion des contrats collectifs», a expliqué Pierre Guillocheau, directeur des assurances collectives de Crédit Agricole Assurances, lors d’une conférence de presse.

Cette application permettra aux salariés des entreprises clientes de Crédit Agricole Assurances d’accéder au détail de leurs remboursements, d’effectuer des demandes de prise en charge hospitalière ou bien encore de bénéficier de téléconsultations médicales, en partenariat avec Mondial Assistance. «Nous voulons rendre le sujet de la santé simple et lisible pour nos clients, à l’heure où les réformes en cours, comme le 'reste à charge zéro', le complexifient», a poursuivi Pierre Guillocheau. L’application sera étendue aux contrats individuels en 2020, a ajouté le dirigeant.

Des ambitions
dans la retraite collective

Contrats individuels et collectifs confondus, l’activité santé de Crédit Agricole Assurances avait réalisé un chiffre d’affaires de 746 millions d’euros en 2017. Un montant en hausse de 15,8% par rapport à 2016, et qui représentait 2,5% du chiffre d’affaires total de Crédit Agricole Assurances, ressorti à 30,4 milliards d’euros en 2017. «Ce n’est pas ridicule du tout, même à l’heure de la concentration de gros acteurs du marché de la santé», a estimé Pierre Guillocheau. L’activité d’assurance santé «a encore connu une croissance à deux chiffres, très forte, en 2018», a-t-il indiqué en amont de la présentation des résultats annuels du Crédit Agricole, le 14 février.

Crédit Agricole Assurances nourrit également des ambitions dans la retraite collective. L’assureur avait noué en 2016 une alliance avec Amundi, le gestionnaire d’actifs du Crédit Agricole, afin de doubler la part de marché du groupe bancaire en retraite collective d’ici à la fin 2019, à 16%. Cette alliance repose en particulier sur une plate-forme internet commune, qui sera déclinée en application mobile en juin ou en septembre, avec de nouveaux services comme un simulateur de retraite, et les avantages comparatifs d’une sortie en capital ou en rente viagère.

Sur le même sujet

A lire aussi