ING se réinvente dans la banque en ligne en France

le 10/01/2019 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque en ligne ING Direct change de nom et devient «ING» en France. Son objectif : souligner son ancrage européen et approfondir sa relation client.

ING
ING compte 700 collaborateurs en France.
(Photo RK.)

Nouvelle année, nouveau nom. ING Direct, la succursale française du groupe bancaire néerlandais, devient «ING» en 2019. Une décision liée «à la démarche d’harmonisation initiée par le groupe ING entre toutes ses filiales», explique la banque dans un communiqué publié mercredi. «Derrière ce changement de nom, il y a une réalité. ING est le leader européen de la banque en ligne avec 14 millions de clients. L’idée est d’avoir une marque commune dans les différents pays», précise à L’Agefi Olivier Luquet, directeur de la banque en ligne en France. Dans cette logique, la banque souligne avoir développé une plate-forme commune à cinq pays, la France, l’Italie, la République tchèque et l’Espagne afin d’accorder les bonnes pratiques et la diffusion des nouvelles technologies.

Pas de course au volume

Cette annonce s’accompagne «d’un changement dans la charte de communication» afin de «mettre en avant la qualité de la relation client», souligne l’établissement. ING, qui revendique plus d’un million de clients fin 2018, a, en effet, pour objectif de devenir la banque principale de sa clientèle. «Nous ne sommes pas dans la course au volume contrairement à d’autres concurrents. Aujourd’hui, nous souhaitons avant tout approfondir la relation avec nos clients», rappelle Olivier Luquet. Selon le dirigeant, la base de comptes courants d’ING a déjà augmenté de 20% depuis 2016. Les encours de crédit immobilier ont été multipliés par 15 et la collecte nette en épargne financière s’élève à plus d’un milliard d’euros depuis deux ans.  «Nous voulons proposer le meilleur du digital et le meilleur de l’humain», ajoute-t-il en évoquant le prix de l’excellence client reçu par la banque en 2017 et 2018, décerné par Trusteam Finance, Ipsos et l’Académie du Service.

Parmi les chantiers de l’année à venir, ING, qui compte 700 collaborateurs en France, veut développer l’expertise de ses conseillers clientèle et mettre en place des outils de visioconférence d’ici cinq mois. La banque en ligne entend aussi renforcer son offre de crédit. Par ailleurs, «la création d’une gamme d’assurance en France, en partenariat avec Axa est en projet-clé pour ​2019», complète Olivier Luquet. ING a, de fait, conclu un accord plus large avec Axa en juin dernier afin que l’assureur fournisse des produits d’assurance dommages, santé et prévoyance à ses clients en Europe.

Sur le même sujet

A lire aussi