L’ACPR s’interroge sur le modèle des néobanques

le 11/10/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Une étude du superviseur bancaire relève des revenus par client de seulement 138 euros du fait d’une politique tarifaire offensive.

Pour son fonctionnement, l’ACPR est adossée à la Banque de France.
Pour son fonctionnement, l’ACPR est adossée à la Banque de France.
(Photo RK.)
L’essor des banques en ligne et des néobanques interpelle l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Dans une étude publiée mercredi, le superviseur bancaire français s’est livré à une analyse des modèles économiques de ces nouveaux acteurs, et pointe les incertitudes sur leur...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi