Boursorama propose ses services via Google Assistant

le 09/07/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après avoir lancé le chatbot Elliot et les notifications intelligentes, Boursorama enrichit son offre virtuelle en annonçant ce lundi un partenariat avec Google Assistant.

Boursorama
Les clients de Boursorama peuvent interroger vocalement Google Assistant ou Google Home pour consulter leurs comptes.
(Pierre Chiquelin)

En s’alliant avec le géant américain, Boursorama poursuit sa stratégie d'innovation. Ses clients peuvent désormais interroger vocalement Google Assistant ou Google Home pour consulter leurs comptes, leurs dernières opérations et faire un virement.

«Ce partenariat permet de s’inscrire dans une tendance de fond, de garder un temps d’avance sur l’innovation et d’enrichir l’offre proposée par la voix» précise à L'Agefi Xavier Prin, directeur général du marketing et du portail chez Boursorama.

Cette offre s’ajoute aux dernières fonctionalités intelligentes lancées par Boursorama cette année, à l’instar du coach budgétaire Wicount et du chatbot Ellior. Pour Xavier Prin, «le voicebot est un nouveau canal de requête qui pourrait s’avérer à terme plus simple et rapide pour les clients.»

Si Boursorama assure que son chatbot permet de répondre à toute question, le voicebot devra faire face à certaines contraintes : «la compréhension et conversion de la voix en texte est complexe, l’algorithme doit comprendre le langage 'bancaire', et prévoir tous les scénarios possibles de réponses demeure très compliqué.»

Deux mois après l’entrée en vigueur du RGPD, la question de la protection des données personnelles reste un sujet sensible. Xavier Prin indique que «les clients qui souhaitent utiliser l’assistant vocal devront donner leur consentement explicite et éclairé en acceptant de partager avec Google les informations nécessaires à la formulation de la réponse.» Ces informations concernent uniquement le solde de leurs comptes ou leurs dernières opérations. Mais «les clients intéressés pourront tester ce service et le désactiver s’ils ne souhaitent plus l’utiliser ou partager ces données personnelles.»

Par ailleurs, «s’agissant de l’émission de virements, le client reçoit, une fois sa demande vocale réalisée, une notification en temps réel lui permettant de s’authentifier sur son espace client et de valider l’opération», explique Boursorama dans un communiqué. Parmi les profils ciblés par la banque en ligne , «les geeks qui aiment tester les nouvelles technologies et acceptent le partage d’informations ou les jeunes qui ont une appétence naturelle vis-à-vis des assistants vocaux».

Boursorama, qui revendique 1,3 million de clients, n’est pourtant pas la seule à miser sur le géant américain : la Bred prévoit de proposer ses services bancaires via Google Home dès cet été.

Sur le même sujet

A lire aussi