Les banques ne couvrent pas assez le risque cyber

le 25/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques sont vulnérables à une intensification des piratages informatiques, d’après une note de recherche d’un économiste du Fonds monétaire international (FMI) publiée vendredi. Les pirates pourraient coûter entre 97 milliards et 268 milliards de dollars par an, explique Antoine Bouveret, et...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi