Londres réduit sa participation dans RBS

le 05/06/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gouvernement britannique conserve encore plus de 60% du capital de la banque sauvée de la faillite pour 45,5 milliards de livres pendant la crise.

Royal Bank of Scotland (RBS) fait un pas de plus vers la sortie du giron de l’Etat. Le gouvernement britannique a annoncé hier la cession d’environ 925 millions d’actions, autour de 7,7% du capital de la banque, auprès d’investisseurs institutionnels. L’opération devrait ramener la part de l’Etat...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi