L'ACPR alourdit les sanctions contre le blanchiment d’argent

le 29/05/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'Autorité a sévi pour 25,86 millions d'euros en 2017, contre 6,47 millions en 2016. La tendance se confirmera en 2018.

stratégie européenne de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, campagne de communication.
L’ACPR et Tracfin ont intégré en avril la transposition de la quatrième directive européenne «antiblanchiment».
(Campagne européenne sur le contrôle des mouvements d'argent liquide © EU EC Etienne Ansotte)
L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le gendarme des banques et des assureurs en France, se montre plus sévère, en particulier dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (LBC-FT). L'institution, qui a présenté lundi son rapport d'activité...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi