L’ex-PDG d’Anbang est accusé d’une fraude historique

le 29/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’assureur aurait vendu pour 93 milliards d’euros de placements au-delà des limites autorisées. Son ex-PDG doit répondre d'un détournement de fonds massif.

Un mois après la mise sous contrôle étatique du troisième assureur chinois Anbang, le procès de son ancien patron Wu Xiaohui, qui avait démissionné en juin 2017, s’est ouvert hier. Une cour intermédiaire de Shanghai a accusé l’homme d’affaires d’une fraude de 65 milliards de yuans (8,4 milliards...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi