IFRS 9 frappe durement les banques grecques

le 14/03/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les banques grecques vont devoir augmenter leurs fonds propres de 5,25 milliards d’euros pour faire face aux nouvelles règles comptables IFRS 9, qui imposent un traitement prudentiel plus conservateur pour les créances douteuses. Piraeus est la plus durement touchée, avec un impact de 1,6...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi