La Chine prépare le démantèlement d’Anbang

le 26/02/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En prenant le contrôle d’Anbang, Pékin montre son intransigeance face à la voracité inconsidérée de ses conglomérats privés à l’international.

Siège du conglomérat Anbang à Pékin.
Malgré le contrôle de la CIRC, Anbang restera une entreprise privée. Siège du conglomérat à Pékin.
(Bloomberg.)
Réputé pour la vitesse de sa croissance et l’énormité de ses acquisitions, Anbang est devenu vendredi le plus gros groupe privé saisi par les autorités chinoises. L’assureur aux 2.000 milliards de yuans d’actifs (257 milliards d’euros) est passé sous le contrôle d’un groupe de travail composé de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi