BNP Paribas solde des poursuites sur les changes aux Etats-Unis

le 26/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

BNP Paribas
(DR.)

BNP Paribas USA a a plaidé coupable et accepté de payer une amende pénale de 90 millions de dollars (72,5 millions d'euros), dans le cadre d'un accord amiable avec le département américain de la Justice, révèlent des documents judiciaires publiés cet après-midi. La banque française a reconnu avoir coopéré dans l'enquête qui porte sur son activité sur le marché des changes entre 2011 et 2013. Sa filiale américaine était poursuivie par le gouvernement américain pour entente sur la fixation des cours sur le marché des changes en Europe centrale et orientale, au Moyen Orient et en Afrique. Compte tenu de ses efforts pour éviter la répétition de tels faits, elle ne sera pas mise sous probation.

L'an dernier, BNP Paribas avait accepté de payer 246 millions de dollars à la Réserve fédérale pour avoir échoué à empêcher ses traders sur forex à utiliser des outils de messagerie électronique pour manipuler les cours. Cela faisait suite à une amende de 350 millions de dollars du régulateur bancaire de New York.

Dans le scandale des changes, «la banque a reçu à ce jour des demandes d’informations à ce sujet de la part des autorités de régulation et judiciaires du Royaume-Uni, des États-Unis, de plusieurs pays de la région Asie-Pacifique ainsi que de la direction générale de la Concurrence de la Commission européenne, précise le document de référence 2016 de BNP Paribas. La banque coopère aux enquêtes et répond aux demandes d’informations».

BNP Paribas est la sixième grande banque à plaider coupable aux Etats-Unis dans l'enquête sur la manipulation du marché du forex. Citigroup, Barclays, JPMorgan, Royal Bank of Scotland et UBS ont déjà plaidé coupable. Les amendes s'élèvent au total à 2,5 milliards de dollars.

Sur le même sujet

A lire aussi