UBS lance un programme de rachats d'actions

le 22/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Sergio Ermotti, directeur général d’UBS, ce lundi 22 janvier pendant la présentation des résultats
Sergio Ermotti, directeur général d’UBS, ce lundi 22 janvier pendant la présentation des résultats
(Bloomberg)

UBS a annoncé lundi une perte nette de 2,22 milliards de francs suisses (1,88 milliard d'euros) au quatrième trimestre 2017, due à la réforme fiscale américaine. La banque suisse a par ailleurs dévoilé le lancement d’un programme de rachat d'actions de 2 milliards de francs suisses, une première depuis la crise financière de 2007-2008. Elle proposera un dividende de 0,65 franc par action au titre de 2017, ainsi que la création d'une division unique pour ses activités de gestion de fortune.

Le produit net bancaire a légèrement progressé à 7,12 milliards de francs suisses, tandis que les coûts opérationnels ont baissé de 3%. Si le bénéfice avant impôt a grimpé de 34% sur un an, à 997 millions de francs suisses, UBS a à l’instar des grandes banques américaines dû comptabiliser une dépréciation nette d'actifs d'impôt différé de 2,9 milliards de francs suisses en raison de la réforme fiscale.

« Nous avons obtenu des résultats financiers plus solides et atteint notre objectif d'économies de coûts nettes », a déclaré le directeur général d’UBS, Sergio Ermotti. Grâce à une meilleure lisibilité de la réglementation, nous pouvons ouvrir un nouveau chapitre pour UBS, en mettant l'accent sur la croissance dans toutes nos divisions, en poursuivant nos investissements dans la technologie et en offrant des rendements intéressants aux actionnaires ».

Sur le même sujet

A lire aussi