AG2R La Mondiale et la Matmut vont améliorer leur solvabilité

le 19/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Complémentaires, le groupe de protection sociale et la mutuelle d’assurance verront leurs besoins en fonds propres diminuer.

AG2R La Mondiale assurance protection sociale
AG2R La Mondiale comptait 5,7 milliards d’euros de fonds propres à fin 2016.
(DR.)

Les premières synergies du rapprochement entre AG2R La Mondiale et la Matmut seront financières. Hier, le groupe de protection sociale et la mutuelle d’assurance ont détaillé l’organisation juridique du nouvel ensemble, qui pourrait voir le jour le 1er janvier 2019 et être piloté par André Renaudin (directeur général d’AG2R La Mondiale) comme DG et Nicolas Gomart (directeur général de la Matmut) comme DG délégué. Si les deux hommes ont insisté sur la complémentarité des groupes et donc le potentiel de multi-équipement et de fidélisation des clients, ils ont prévenu que ces synergies ne seraient pas réalisées en 2019. Elles feront «l’objet de travaux menés par des groupes de travail spécialisés», a précisé Nicolas Gomart, soulignant que ces sujets étaient lourds et complexes, notamment pour les systèmes d’information et la formation.

Pour preuve, le dirigeant a cité l’exemple de la fusion-absorption de la mutuelle santé Ociane, actée en juin 2016. Les réseaux d’agences d’Ociane et de la Matmut ont été fusionnés, mais la distribution par les collaborateurs des agences ex-Ociane des produits IARD de la Matmut n’a pas encore été lancée, car «le diable est dans les détails».

En revanche, l’autre grand objectif du rapprochement entre AG2R La Mondiale et la Matmut est lui bien concret. Il s’agit de la solidité financière. «Compte tenu de la complémentarité des deux maisons, il y aura des effets significatifs de diversification de l’activité et des risques, avec un impact positif sur la solvabilité», a souligné Nicolas Gomart. Le besoin de marge de solvabilité du nouvel ensemble baissera, et d’autre part, la marge de solvabilité «va un peu augmenter» mécaniquement, a détaillé André Renaudin.

Au 31 décembre 2016, AG2R La Mondiale comptait 5,7 milliards d’euros de fonds propres contre 1,5 milliard d’euros pour la Matmut. Celle-ci a un ratio de solvabilité de 183% sans mesures transitoires, tandis que celui d’AG2R La Mondiale, de 146% sans mesures transitoires au 30 juin 2017, passe à 224% en comptant les mesures transitoires de Solvabilité 2.

L’émission de 594 millions d’euros de dette réalisée ces dernières semaines par AG2R La Mondiale bénéficiera à la solvabilité du nouvel ensemble, puisque la solidarité financière sera totale. Une émission de cette taille représente plus de 10 points de marge supplémentaires pour AG2R La Mondiale.

Sur le même sujet

A lire aussi