Siaci Saint-Honoré met les bouchées doubles en Chine

le 10/01/2018 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le courtier français a signé son partenariat de plus grande ampleur avec le conglomérat chinois HNA.

HNA Group
Le partenariat noué avec le conglomérat chinois HNA concerne le segment IARD, ainsi que l’assurance vie.
(photo HNA.)

La stratégie d’expansion internationale de Siaci Saint Honoré a franchi une étape cruciale hier, avec la signature d’un partenariat industriel et financier avec HNA Capital, filiale de services financiers du conglomérat chinois HNA. «Un partenariat de cette ampleur, c’est une première», observe Stanislas Chapron, directeur général de l’IARDT (Incendie, Accidents, Risques Divers, Transports) et de l’international chez Siaci Saint Honoré. Ces trois dernières années, le courtier français en assurance pour les entreprises a réalisé de nombreuses acquisitions classiques, en Afrique ou au Moyen-Orient par exemple.

Le groupe est présent en Chine depuis 2009 à travers sa filiale MSH International, qui y commercialise de l’assurance santé et prévoyance pour expatriés, et y connaît une croissance de 20%. La Chine représente 10% du chiffre d'affaires de Siaci Saint Honoré. 

Un accord en trois volets,
des détails dans quatre mois

Le partenariat noué avec HNA concerne le segment IARD, ainsi que l’assurance vie. Il comporte trois volets. Avec le premier, Siaci Saint Honoré convoite la clientèle d’entreprises chinoises souhaitant se développer hors de Chine. Le français va créer avec HNA Capital une coentreprise (JV) de courtage dédiée à la couverture des entreprises internationales contrôlées par HNA Group hors de Chine. Cette activité pourra être étendue à d’autres sociétés chinoises opérant à l’international. Siaci espère avoir la majorité du capital de la JV.

Deuxièmement, pour ce qui est de l’assurance IARD en Chine, Siaci Saint Honoré deviendra un actionnaire de référence de Yangtze River Insurance Brokers, la société de courtage de HNA Capital. Enfin, un dernier volet prévoit une «coopération commerciale étroite dans d'autres domaines connexes».

Quant aux interrogations sur les capacités financières du conglomérat chinois, relancées il y a quelques jours avec des retards de paiement d’une de ses filiales, elles ne remettent pas en cause le bien-fondé du partenariat : «HNA est un groupe qui a ses forces, commente Stanislas Chapron. Nous sommes intéressés par ses forces».

Les détails du contrat, notamment le siège de la JV, doivent être arrêtés d’ici à quatre mois. Le courtier se pose la question de se lancer en Inde et ne s’interdit pas d’autres pays. Mais «nous faisons attention de ne pas être dans une frénésie d’acquisitions», se défend Stanislas Chapron. Siaci Saint Honoré a finalisé l’intégration de ses acquisitions précédentes (Cap Marine, Dufaud). Son actionnaire Ardian qui l’a racheté début 2015, «apporte son soutien financier lorsque le besoin se présente»

Sur le même sujet

A lire aussi