Carillion coûte cher aux banques britanniques

le 24/11/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La remontée du coût du risque observée chez Lloyds Banking Group et RBS au troisième trimestre serait imputable aux difficultés de Carillion, indique Bloomberg vendredi en citant un proche du dossier. Le groupe de construction britannique, dont la dette nette s’établira entre 875 et 925 millions...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi