La deuxième banque privée russe au bord de la chute

le 28/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La deuxième banque privée russe au bord de la chute
Mikhail Zadornov, PDG de VTB 24, pourrait prendre la direction de la banque en difficulté
(Bloomberg)

En chute libre vendredi 25 (-8%), le cours boursier d’Otkritie, deuxième banque russe détenue par des actionnaires privés, s’est presque stabilisé ce lundi. Mais, après une chute de 21,7% depuis le 10 août, cela ressemble à un simple répit. La banque centrale se trouve en première ligne pour bâtir avec le régulateur un plan de sauvetage de l’établissement, dont le bilan a été réduit de 20% en trois mois en raison d’une fuite des dépôts, souligne Bloomberg. Ce serait la première fois qu’une banque classée par les 10 établissements dits systémiques présents en Russie ferait l’objet d’un sauvetage public. Dans le secteur de la banque de détail, elle se situe au huitième rang par la masse des dépôts.

Surtout, Otkritie a grossi très vite, avec des pratiques s'apparentant à celles des hedge funds, aidant notamment le groupe pétrolier d'Etat Rosneft à contourner l'embargo occidental sur le dollar (à la suite des sanctions liées au conflit avec l'Ukraine). 

La banque centrale est d’autant plus en première ligne que les quatre principaux actionnaires, qui détiennent ensemble 36% du holding contrôlant la banque, sont aux abonnés absents. Le PDG de la deuxième banque russe (contrôlé par l’Etat), VTB 24, Mikhail Zadornov, établissement lié à Otkritie, aurait été appelé à la rescousse, et pourrait prendre la direction de la banque en difficulté.

Sur le même sujet

A lire aussi