Aegon investit dans les PME britanniques via Funding Circle

le 18/08/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La plate-forme de financement participatif Funding Circle a trouvé dans l'assureur néerlandais son plus gros investisseur privé.

Le siège d’Aegon à La Haye.
Le siège d’Aegon à La Haye.
(Photo : Jock Fistick/Bloomberg)

L’assureur néerlandais Aegon va investir 160 millions de livres (176 millions d’euros) dans les PME britanniques en finançant durant l’année à venir des prêts émis sur la plate-forme Funding Circle, ont annoncé hier les deux entreprises dans un communiqué. Le but est de poursuivre l’aventure les trois années suivantes. Funding Circle estime que ces fonds toucheront 2.600 entreprises. 

«Ce partenariat stratégique […] est une autre étape importante dans la stratégie d’Aegon de coopérer avec des partenaires fintechs dans le paysage du prêt direct, explique dans un communiqué Mark de Boer, le directeur financier d’Aegon Bank. Il donne accès à des prêts attractifs aux petites entreprises sur les quatre prochaines années, ce qui aide à diversifier plus encore notre portefeuille d’investissement.» En janvier, l’assureur avait dit fournir 1,5 milliard d’euros sur trois ans pour des prêts émis par Auxmoney, une start-up allemande de prêts aux particuliers. Pour investir dans les prêts de Funding Circle, Aegon utilisera notamment «la forte collecte d’épargne» de sa banque directe Knab, lancée en 2012.

«Ce partenariat avec l’une des plus grosses fintechs britanniques montre que le Royaume-Uni reste le chef de file mondial du secteur, se réjouit le Secrétaire économique du Trésor, Stephen Barclay. L’investissement d’Aegon montre aussi qu’il y a un appétit significatif pour de l’investissement entrant au Royaume-Uni.» De fait, le Brexit n’a pas fait baisser les volumes de prêts sur Funding Circle. Sur les sept premiers mois de l’année, la plate-forme a généré plus de 723 millions de livres de prêts, 90% de plus que sur la même période en 2016. Les investisseurs ont bénéficié d’un rendement moyen de 6,5% par an depuis la création de la start-up en 2010.

Aegon est désormais le plus gros investisseur privé de Funding Circle. Pour le PDG de la start-up Samir Desai, cet accord «valide» son modèle d’entreprise. En gagnant en maturité, la fintech attire des sommes de plus en plus importantes des institutions financières classiques qui cherchent des rendements supérieurs aux taux de marché. En juin 2016, la Banque européenne d’investissement lui a ainsi accordé 100 millions de livres pour financer des prêts. Entre 2014 et 2017, l’organisme public British Business Bank aura investi en tout 100 millions de livres sur la plate-forme. Funding Circle compte par ailleurs 65.000 investisseurs individuels. 

Sur le même sujet

A lire aussi