L’AMF cingle la conformité de notes d’analystes de la Société Générale

le 17/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur a constaté des manquements dans la production de recherche et dans le contrôle des informations privilégiées.

Le risque de délit d’initié dans l’analyse de marché est décidément dans le viseur de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Mais contrairement à Morgan Stanley, blanchi par la Commission des sanctions en avril, la Société Générale a préféré transiger, pour des faits différents. Elle versera à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi