Brexit : Paris pourrait attirer plus de financiers que prévu

le 12/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Société Générale transférerait plusieurs centaines de postes à Paris. La capitale française arriverait en quatrième position après Dublin, Francfort et Luxembourg, selon EY.

Brexit : Paris pourrait attirer plus de financiers que prévu
Paris est dans la course à la relocalisation des emplois financiers de la City.
(Photo UE / European Commission.)

La Société Générale devrait transférer en zone euro entre 300 et 400 postes de sa division Corporate & Investment Banking, actuellement situés à Londres. La majeure partie irait à Paris, la banque saluant ainsi les annonces du gouvernement en faveur de la place.

«A ce stade, il paraît assez clair qu'il faudra relocaliser un certain nombre d'emplois en zone euro pour assurer les prestations de services et être en contact avec les clients», a déclaré le directeur général du groupe, Frédéric Oudéa, à Reuters, en marge de la conférence de Paris Europlace. «Dans ce scénario-là, à la lumière des décisions prises par le gouvernement, nous allons concentrer les relocalisations en France». SG CIB compte actuellement près de 2.000 salariés à Londres. Un peu moins d’un cinquième seraient donc transférés pour l’essentiel à Paris.

JPMorgan irait à Francfort

La France n’apparaît pourtant pas comme la destination privilégiée par les banques implantées dans la City. Une étude d’EY, citée par le Financial Times, souligne la diversité des choix des responsables financiers pour leur implantation en zone euro. 59 entreprises ont fait part de leur décision, sur les 222 que suit EY. Dublin est souvent citée dans les annonces faites ces derniers mois (19 fois). Ce choix est d’abord celui des assureurs (Standard Life, Legal & General), mais aussi de Barclays. Les décisions d’implantations rendues publiques récemment par les banques (dont celles de Daiwa et Nomura) sont plutôt en faveur de Francfort, ville citée 18 fois au total. Le Luxembourg tire aussi son épingle du jeu (11 citations). Paris arrive en quatrième position.

Mais les choses bougent. JPMorgan devrait faire de Francfort sa base principale en Europe après le Brexit, comme l’a déclaré son PDG Jamie Dimon ce mardi, à l’occasion de la conférence Paris Europlace. Cependant, celui-ci a tenu à préciser qu'une partie de ses effectifs pourrait également être transférée dans d'autres pays : «Nous allons probablement utiliser la banque de Francfort, parce que nous avons déjà les licences, mais les collaborateurs pourraient être à Paris, aux Pays-Bas ou à Madrid (...) Nous n'avons pas encore décidé, nous sommes ici pour discuter», a-t-il affirmé.

Même son de cloche pour ICBC : la banque chinoise hésite entre Paris et Francfort pour son futur quartier général, selon l’un de ses responsables qui s’exprimait également lors du Forum Paris Europlace.

Sur le même sujet

A lire aussi