L’assureur américain Axis Capital renforce sa présence outre-Manche

le 07/07/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En s’emparant de Novae pour 468 millions de livres, Axis Capital réduira encore la liste des membres du Lloyd’s cotés à Londres.

assurance en euros, collecte.
(Crédit Fotolia.)

La consolidation des acteurs se poursuit sur le Lloyd’s of London, marché britannique spécialisé dans l’assurance et la réassurance de risques complexes depuis plus de 300 ans. L’un de ses membres, Novae Group, a annoncé mercredi soir avoir accepté une offre de rachat d’Axis Capital, compagnie américaine d’assurances basée aux Bermudes, pour un montant de 468 millions de livres (532 millions d’euros) payé en numéraire. Le prix de 700 pence par action fait ressortir une prime de 20% sur le cours de clôture de la cible le 4 juillet. Il représente également 1,5 fois sa valeur comptable au 31 décembre 2016.

Alors qu’elle était au plus bas depuis trois ans suite à un avertissement sur résultats à l’automne dernier, l’action a terminé la séance d’hier sur un gain de 22,2% à 710,5 pence, les investisseurs n’excluant pas une offre améliorée. Premier actionnaire de Novae avec environ 15% du capital, le fonds d’investissement britannique Neptune a d’ailleurs jugé l’offre d’Axis sous-évaluée. Celle-ci devra être approuvée par au moins 75% des actionnaires de Novae présents ou représentés lors de l’assemblée générale qui statuera sur l’opération.

Conseillé par Evercore pour cette transaction qui sera normalement bouclée au quatrième trimestre 2017, Novae pourra «continuer à investir et à croître sur le marché du Lloyd’s grâce à une assise financière plus importante», estiment les analystes de Peel Hunt. Son directeur général, Matthew Fosh, deviendra responsable de l’Europe au sein du comité exécutif d’Axis. En cas de succès de cette acquisition, seulement trois membres indépendants du Lloyd’s (Beazley, Hiscox et Lancashire) demeureront cotés sur le London Stock Exchange (LSE). Trois autres membres, Catlin, Brit et Amlin sont déjà tombés dans le giron de groupes américains en 2015.

Conseillé par Credit Suisse et Fenchurch Advisory Partners, l’assureur américain financera cette acquisition sur sa trésorerie et grâce à de nouveaux emprunts. Axis «suspendra ses rachats d’actions jusqu’au début de l’année 2018», a souligné son directeur général Albert Benchimol, en estimant que la nouvelle entité «donnera naissance à un groupe disposant d’un montant de primes brutes émises supérieur à 6 milliards de dollars (5,25 milliards d’euros)». Outre l’Amérique du Nord, le groupe est déjà présent en Europe, à Singapour, au Proche-Orient et en Amérique latine. 

ZOOM
(Illustration L'Agefi.)

Sur le même sujet

A lire aussi