Generali veut plus que tripler ses bénéfices dans la gestion d’actifs

le 11/05/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Generali veut plus que tripler ses bénéfices dans la gestion d’actifs
(Bloomberg)

Generali vise plus de 500 milliards d'euros d’actifs sous gestion en 2020, contre 446 milliards à fin 2016. Pour y parvenir, l’assureur italien a dévoilé ce matin un plan d’action pour ses entités de gestion d’actifs (principalement Generali Investment). Le groupe veut développer son expertise dans les actifs réels (private equity, dette privée, dette d’infrastructures...) et dans la gestion de conviction (multi-actifs, actions globales…), afin de moins dépendre de la gestion obligataire affectée par les taux bas. Generali va pour cela recruter de nouvelles équipes et développer un modèle multi-boutiques en prenant des participations dans de petites sociétés de gestion, a précisé Timothy Ryan, le nouveau directeur des investissements du groupe, au cours d'une conférence téléphonique.

L’assureur triestin vise 300 millions de résultat net en 2020 pour sa nouvelle ligne métiers dédiée à la gestion d’actifs, contre 84 millions seulement à fin 2016. Il mise surtout sur des revenus additionnels liés à ses futures expertises et au développement des produits d’assurance en unités de compte, mieux margés. L’impact final sur le résultat net du groupe sera seulement de 150 millions d’euros, compte tenu du poids des compagnies d’assurance de la maison dans les revenus de la gestion. Les clients externes institutionnels, dont le poids devra augmenter, représentaient seulement 4% des encours à fin 2016. Le plan prévoit aussi la réduction de 16 points du coefficient d’exploitation de la gestion d’actifs, à 55%.

Generali a également annoncé ce matin un résultat d'exploitation en progression de 4,2% au premier trimestre, à 1,212 milliard d'euros. Son bénéfice net de 535 millions d’euros a cependant reculé de 9% sur un an et s’établit en-dessous des attentes des analystes, compte tenu d’une dépréciation de 42 millions d’euros sur Alitalia. Les primes brutes ont de leur côté baissé de 2,5%, à 19,2 milliards d’euros. Le titre Generali reculait de 2,4% à 13 heures.

Sur le même sujet

A lire aussi