L’AMF lève les soupçons de délit d’initié sur Morgan Stanley

le 26/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF)  a publié hier sa décision du 21 avril 2017 à l'égard de Morgan Stanley, d'un banquier de son équipe de syndication et d'un gérant de fonds, qui avaient fait l'objet d'une procédure du Collège pour des soupçons de délit d'initié. La commission a blanchi Morgan Stanley et son banquier mais elle a en revanche prononcé à l'encontre du gérant Talal Shakerchi une sanction pécuniaire de 200.000 euros. La sanction a été anonymisée. Le 5 janvier 2012, les deux hommes avaient discuté d’éventuelles opérations imminentes de construction accélérée de livre d’ordres (Accelerated bookbuild, ABB). Talal Shakerchi avait par la suite pris des positions lui ayant permis de réaliser un profit, mais il avait déclaré ces positions en retard à l’AMF. 

A lire aussi