Il n’y a pas d’urgence à céder les créances douteuses, affirme la Banque d’Italie

le 12/04/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Au cours d'une audition au Parlement européen, Ignazio Visco, le gouverneur de la Banque d'Italie, a affirmé hier qu'il n'était pas nécessaire de céder rapidement la plupart des créances douteuses détenues par les banques transalpines. Selon l'Autorité bancaire européenne (EBA), l'Italie est le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi