UBS chercherait à payer moins de 300 millions d’euros en France

le 07/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque suisse UBS souhaiterait parvenir à un arrangement avec la justice française lui coûtant moins de 300 millions d’euros, loin de la caution de 1,1 milliard demandée à la banque pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage illégal, rapportait hier l’agence Bloomberg de sources...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi