BNP Paribas monte aux côtés de PSA dans le financement automobile

le 07/03/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les deux groupes rachètent à parts égales la captive d'Opel pour 900 millions d'euros, soit 0,8 fois la valeur comptable.

BNP Paribas monte aux côtés de PSA dans le financement automobile
BNP Paribas reprendra avec PSA les activités de GM Financial en Europe.
(Photo DR.)

En 2014, lors de la recapitalisation orchestrée par l’Etat français et Dongfeng, PSA s’était associé à Santander pour conforter sa banque captive. L’acquisition d’Opel auprès de General Motors va permettre au constructeur français d’explorer un nouvel accord bancaire. Les activités de GM Financial en Europe seront reprises avec BNP Paribas. «Nous avons consulté un certain nombre de partenaires potentiels, et trouver un accord avec BNP Paribas nous a permis d'aller extrêmement vite», a expliqué Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier de PSA.

Banque PSA Finance et BNP Paribas Personal Finance achèteront chacun 50% du capital social des sociétés captives de financement d'Opel et de sa marque britannique Vauxhall pour un montant total de 900 millions d'euros. PSA prendra 460 millions à sa charge. BNP Paribas consolidera l'entité par intégration globale.

Ce prix représente 0,8 fois la valeur comptable combinée pro forma des actifs repris de 1,2 milliard d'euros à fin 2016, expliquent les deux partenaires. Selon les analystes de Barclays, ce montant offre une décote d’environ 20% par rapport à la valorisation de la coentreprise entre PSA et Santander, à laquelle ils appliquent un multiple d’une fois la valeur comptable. Santander était d’ailleurs entré au capital de Banque PSA sur cette base. Le rendement des fonds propres (RoE) de la captive d’Opel tournerait autour de 12% contre un peu moins de 15% pour Banque PSA Finance.

Selon les analystes d’Exane BNP Paribas, PSA pourra profiter d’une taille plus importante pour réduire l’écart de compétitivité de financement par rapport à VW, dont la captive constitue l’un des principaux arguments commerciaux. Les activités de financement d'Opel soutiennent un réseau de près de 1.800 concessionnaires dans 11 pays européens. Leurs encours s'élevaient à environ 9,6 milliards d'euros fin 2016, dont environ 5,8 milliards sont financés par dépôts ou par titrisations.

Pour BNP Paribas, cet accord permet un renforcement dans un métier vu comme prioritaire dans le plan à 2020. L'activité de la banque dans le financement automobile augmentera d'environ un tiers et sera accrue en Allemagne et au Royaume-Uni. BNP Paribas espère développer des synergies commerciales avec certaines de ses filiales, comme le loueur longue durée Arval ou l’assureur Cardif. L'opération aura un impact proche de 10 points de base sur le ratio CET1, a chiffré la banque.

Sur le même sujet

A lire aussi