Deutsche Bank réduit drastiquement les bonus de 2016

le 19/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque allemande taille dans les rémunérations variables en raison des litiges et de sa mauvaise performance en 2016. Elle pourrait réduire de nouveau ses effectifs.

Salle de marché de Deutsche Bank.
Deutsche Bank préparerait de nouvelles coupes dans les effectifs de ses activités de marché.
(Crédit DB.)

C’est une réduction des bonus sans précédent. Deutsche Bank a annoncé hier qu’elle n’accorderait pas de prime individuelle aux vice presidents, directors et managing directors du groupe au titre de 2016. Un quart des effectifs du groupe sont concernés, soit environ 25.000 employés.

Dans une lettre envoyée aux salariés puis mise en ligne sur le site internet du groupe, le comité de direction explique : «maintenant que nous avons une idée plus claire de l’impact financier de l’accord passé avec le département américain de la Justice (DoJ), et de notre performance sur l’année, nous pensons que des mesures difficiles sont inévitables. Ceci est particulièrement valable alors que des milliers d’emplois sont en train d’être supprimés et que nos actionnaires ne recevront aucun dividende annuel». La banque préparerait d'ailleurs de nouvelles coupes dès cette semaine dans les front-offices de ses activités de marché, affirmait Bloomberg hier soir. 

Ces annonces interviennent après que la banque a signé a signé mardi soir un accord définitif avec la justice américaine pour régler son litige lié aux subprimes. Elle a chiffré l’impact négatif sur son bénéfice imposable du quatrième trimestre à 1,2 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros). 

Les cadres concernés par la réduction des bonus recevront tout de même un élément de rémunération variable lié aux performances du groupe, ainsi que des primes différées. Ces dernières seront annulées si le cours de l'action Deutsche Bank n'a pas augmenté de 30% dans les trois ou quatre prochaines années. Un petit nombre d'employés, aux fonctions jugées cruciales pour l'avenir de la banque, disposeront de primes à long terme, en partie constituées d'actions et pouvant être retenue pendant six ans.

L’année dernière, la banque avait diminué ses bonus de 11%, expliquant qu’une «réduction plus importante aurait menacé la mise en œuvre» de sa stratégie et «compromis la capacité de la banque à attirer et retenir les talents». Elle avait distribué 2,4 milliards d’euros de rémunérations variales au titre de 2015, dont la moitié en différé (en actions et en numéraire). La majeure partie est revenue aux salariés de la banque d'investissement, avec 1,4 milliard d’euros de bonus.

Deutsche Bank espère revenir à son modèle classique de rémunération au titre de l’année 2017. Selon Bloomberg, l’établissement a déjà fait passer la rémunération de la plupart des employés juniors à un modèle de salaire fixe, donc la décision d’hier ne les affectera pas.

Sur le même sujet

A lire aussi