La MACSF change ses modèles d’allocation d’actifs

le 12/01/2017 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La mutuelle des professionnels de santé s’efforce de diversifier ses portefeuilles d'assurance vie et d’en réduire la volatilité.

La MACSF change ses modèles d’allocation d’actifs
La MACSF vise 15% d’UC dans ses encours d’ici à 2020.
(Photo DR.)

Face à la baisse des taux, la MACSF joue la montre. L’assureur mutualiste des professionnels de santé a réalisé une collecte brute de 2 milliards d’euros en 2016 en dommages et vie-prévoyance, en baisse de 6,2% par rapport à 2015, selon ses estimations présentées hier. Un choix : «nous n’avons pas voulu doper la collecte, a expliqué Stéphane Dessirier, directeur général du groupe, mais nous avons mis à profit l’année pour pousser la diversification». La collecte brute d’assurance vie a représenté 1,366 milliard d’euros, en baisse de 10% (hors rétrocession des unités de compte, UC), pour un encours global de 18 milliards d'euros à fin décembre, selon nos calculs.

La collecte nette a été négative sur les fonds en euros, à -16 millions d’euros, contre +431 millions d’euros en 2015. Celle des UC s’est établie à 396 millions d’euros contre 229 millions d’euros l’année précédente. L’assureur a poussé ses sociétaires à changer leurs contrats monosupports en multisupports, grâce à l’amendement Fourgous de 2005 qui conserve l’antériorité fiscale des contrats. Plus de 8.000 clients ont ainsi transféré 822 millions d’euros, avec un taux d’UC sur les contrats transférés de 27% contre 30% en 2015. La MACSF vise 15% d’UC dans ses encours d’ici à 2020 contre 8,1% à fin 2016 et 6,9% en 2015. En 2017, les frais sur versement du contrat monosupport passeront de 1% à 3%, alors que ceux du contrat multisupport resteront à 0,6% ou 1% selon le mode de paiement.

Le taux servi par les fonds en euros MACSF s’est établi à 2,40% en 2016, net de frais de gestion, contre 1,95% pour la moyenne du marché. L’assureur a renforcé de 0,3% la provision pour participation aux bénéfices (PPB), qui représente aujourd’hui 1,70% des encours.

Afin de réduire la volatilité, la MACSF va doublement changer son modèle d’allocation d’actifs. Pour les profils déjà alloués en UC, qui concernent deux tiers des sociétaires, le groupe remplacera à partir de juillet 2017 un fonds présentant une volatilité historique de 21% par un autre où celle-ci atteint seulement 15%. Il ajoutera aussi deux fonds patrimoniaux et supprimera un support d’obligations convertibles qui n’a pas eu la performance attendue. Pour le tiers restant des sociétaires, qui choisissent eux-mêmes leurs supports, la MACSF développe en interne un modèle «prédictif» de performance des UC, qui leur sera présenté en 2018.

La MACSF a réalisé un produit net d’assurance de 778 millions d’euros en 2016, en hausse de 2,9% par rapport à 2015. 

Sur le même sujet

A lire aussi