Les tremblements de terre sont encore mal couverts

le 16/12/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le désastre le plus coûteux en 2016 est le séisme japonais de Kumamoto avec 20 milliards de dollars de pertes.

La société est sous-assurée contre le risque de tremblement de terre», alerte Kurt Karl, le chef économiste de Swiss Re dans l’étude Sigma annuelle du réassureur sur les catastrophes naturelles, publiée hier. «Et le fossé de protection est un problème d’échelle mondiale. Par exemple, l’Italie est...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi